Signature par l’AFD et le CIRAD d’un nouveau projet dans le domaine des maladies animales et zoonotiques au Zimbabwe

Le lundi 16 novembre 2020, l’Agence Française de Développement (AFD) et le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) ont signé l’accord lançant le projet PACMAN, en partenariat avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD), le Département des services vétérinaires et l’Université du Zimbabwe, en présence de l’Ambassadeur de France au Zimbabwe, M. Laurent Chevallier et du Vice-Chancelier de l’Université du Zimbabwe, M. Paul Mapfumo.

JPEG - 300.9 ko
M. l’Ambassadeur Laurent Chevallier et le Professeur Paul Mapfumo, Vice-Chancelier de l’Université du Zimbabwe

Le projet, d’un montant de 2 millions d’euros sur 3 ans, verra la mise en place d’une véritable plateforme de biotechnologie accueillie par l’Université du Zimbabwe, permettant au pays de diagnostiquer rapidement les maladies animales, végétales et zoonotiques qui circulent sur son territoire, de mettre en place des contrôles efficaces et ainsi élaborer ses propres stratégies et programmes de santé animale et de santé publique.

JPEG - 1.8 Mo
Inauguration des nouveaux équipements du laboratoire

La cérémonie de signature a été précédée par l’inauguration d’un laboratoire de biologie moléculaire, mis en place au sein de l’université du Zimbabwe dans le cadre du projet CAZCOM financé par le Fonds de solidarité pour les projets innovants (FSPI) du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, qui a également contribué à la formation de dizaines de professionnels zimbabwéens impliqués dans le contrôle des zoonoses, et dont le projet PACMAN vient compléter et intensifier les actions.

JPEG

Pour plus d’informations sur les projets PACMAN et CAZCOM :
- sur le site du CIRAD
- sur le site de l’IRD
- sur le site de l’AFD

Crédits photos : Angela Jimu - CAZCOM

publié le 18/11/2020

haut de la page